Le Médiateur indépendant de la RTI

Connaître le médiateur indépendant de la RTI

Connaître le médiateur indépendant de la RTI


Connaître le Médiateur

La Médiation de la RTI est dirigée par Koné Ibrahim né en 1941 à Béoumi (Centre de la Côte d'Ivoire)

Etudes secondaires au Cours Normal de Bouaké et à l'école Normale de Dabou.
Formation radiophonique au Studio-Ecole de l'Office de Coopération Radiophonique OCORA à Paris sanctionné par le diplôme de Journaliste Présentateur, Reporter et d'Animateur chargé de Production. Formation à l'Institut National de l'Audio-visuel (INA) Radio et Télévision. Obtention du diplôme d'Enseignement Supérieur.
A ce jour, M. Koné Ibrahim est chargé de cours à l'Institut des Sciences et Techniques de la Communication ( ISTC).
Auparavent, il a occupé les fonctions de:
- Secrétaire Général du Conseil National de la communication Audiovisuelle (CNCA) devenu (HACA)
- Directeur des Relations Extérieures et de la Coopération au Ministère de la Communication
- Coordonnateur de la rédaction des textes réglementaires relatifs à la libéralisation de l'espace audiovisuel ivoirien
- Inspecteur général de l''information
- Directeur du bureau ivoirien de la publicité (BIP)
- Président du conseil supérieur de la publicité
- Directeur central de la radiodiffusion avec rang de Directeur Général
- Directeur des journaux radiodiffusés
- Président de SOS radio locale (ONG)
- Membre fondateur du Conseil International de Radiodiffusion et Télévision d'Expression Française
  (CIRTEF)
- Membre du Comité International de l'Union de la Presse Francophone
Commandeur dans l'ordre national de Côte d'Ivoire

 

SES MISSIONS
Servir d’interface entre le Public (auditeurs et téléspectateurs) et la RTI ;
Se mettre à l’écoute du Public et faire droit à son droit à l’information ;
Assurer une mission de service public et maintenir la confiance en favorisant l’interactivité RTI/auditeurs-téléspectateurs ;
Donner de la visibilité aux questionnements et aux critiques du Public ;
Servir de tribune aux réponses qu’apporte la RTI, et à la volonté des Journalistes et Animateurs de faire amende honorable quand ils commettent des fautes professionnelles dans l’exercice de leur métier.

SON STATUT
Il représente la RTI auprès du Public et le Public auprès de la RTI ;
Il est une instance de recours lorsqu’un auditeur ou un téléspectateur n’est pas satisfait d’une réparation ou d’une réponse ;
Il a un rôle de veille et d’alerte auprès du service juridique pour les cas pouvant entrainer des poursuites devant les tribunaux.

SON CHAMP D’ACTION
Il n’est pas le représentant des pouvoirs publics, ni l’œil du Gouvernement ;
Il se prononce en fonction du code d’honneur du Journaliste et de la charte de l’Animateur de la RTI ;
Il ne répond pas des conditions de travail ;
Il prévient les conflits liés au manquement à la déontologie et à l’éthique du journalisme ;
Il n’est ni la police, ni le gendarme de la ligne éditoriale : ni le censeur, ni le contrôleur.

SON FONCTIONNEMENT

Il ne préconise aucune réparation, aucune réponse à une plainte sans une enquête préalable auprès des rédactions et du ou des Journalistes et Animateurs concernés. Les Responsables des rédactions et des programmes ou toute personne mandatée par eux ou par les différentes directions sont interlocuteurs ;

Il s’autosaisit ;

Il reçoit les plaintes de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur de la RTI ;

Toute plainte qui parvient directement aux chaînes ou au service des relations publiques doit être transmise au Médiateur ;

Il peut consulter en interne et en externe toutes les personnes dont le point de vue peut éclairer la formation du jugement ;

Le Médiateur dispose de moyens réguliers d’intervention qui lui sont propres en interne, il édite à l’intention des Journalistes et des Animateurs, une lettre d’information qui fait la synthèse des observations des auditeurs et des téléspectateurs ;

Il dispose d’un site internet où la parole du téléspectateur et de l’auditeur est régulièrement exposée ;

Il peut être envisagé tous les trois (03) mois, une émission de Médiation qui donne la parole, à des auditeurs et téléspectateurs ;

 

Le Médiateur rédige un rapport annuel de ses activités qu’il met à la disposition du Conseil d’Administration, et de la Direction Générale, des Journalistes et Animateurs et du Public.

 

S'il n'y a pas de communication sans information, la communication est toujours difficile car elle pose la question de la relation, donc celle de l'autre.”

Dominique Wolton

Rapports d'activité